vendredi 3 janvier 2014

Du rocher à la poésie/De la poésie au rocher

La première note de lecture du Diffuseur Poétique n'évoquera pas un texte mais un court film visible intitulé "J'ai demandé la lune au rocher". Bertrand Delapierre a suivi Stéphanie Bodet et Arnaud Petit en Corse pour une escapade non seulement sportive mais poétique. Vous me direz: que vient faire l'escalade ici? Ne parle t-on pas de poésie?  Pourtant, c'est pour moi l'occasion de parler autrement de la poésie, l'occasion de parler d'une écriture qui ne laisse pas de traces, l'occasion aussi de parler de la portée spirituelle et vive de la poésie. J'avais envie de commencer l'année autrement, éviter de parler de l'état de la poésie, éviter la longue note de lecture, et vous faire entrer dans un monde plus spacieux qu'un livre.


jeudi 2 janvier 2014

Revue A Verse/N° 11

A verse, n° 11./Sortie

GOUTTES : Anne-Emmanuelle Fournier, Fabrice Farre, Lysiane Rakotoson, Loïc Braunstein, Caroline Cranskens, Fanny Didelon, Benoit Sudreau, Emilien Chesnot.
MIROIRS : Anne-Emmanuelle Fournier et Barbara Albeck.
RESONNANCES : "Lever les yeux du simple langage", un entretien avec Yves Bonnefoy.
REBONDS : Camille Brunel et Benoit Sudreau.
ECLATS : Cathia Chabre/Passant l'été, de Jean-Baptiste Pedini et Laura Fredducci/Suite vénitienne, de Sophie Calle.
ONDES : Alena Meas, Loïc Braunstein, Claire Nazikian et Maxime Serpo.

Le lien vers la revue : A verse.

mercredi 1 janvier 2014

2014

Je souhaite à tous les lecteurs assidus ou de passage sur ce site une belle année 2014. Que cela commence par l'absence de bonnes résolutions. Que cela commence par une vie intense de chaque instant, une demeure bâtie dans la fraîcheur. Un feu toujours ouvert, toujours renouvelé. Que le monde n'étouffe ni la soif ni la poésie. Que cela commence avec du soin, de l'attention, de la présence. Que les buts disparaissent, que les objectifs se dissolvent dans l'air. Que la poésie vive dans vos bouches, dans vos mains, dans vos ventres. Vivante et vive parce que soufflée, caressée, goûtée; parce qu'incarnée plus que théorisée; parce que transmise. 

"Sers ton bonheur, épouse ta chance, vas vers ton risque, à te regarder, ils s'habitueront". René Char.